AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous soutenons pleinement l'action entreprise par W.R.S Radio que vous trouverez sur http://wrs.monsiteradio.com

Partagez | 
 

 Les chameaux de TIMIMOUN novembre 1957

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
parabrunoMembresMembres
Messages : 111
Date d'inscription : 07/01/2011
MessageSujet: Les chameaux de TIMIMOUN novembre 1957   Dim 19 Juin - 8:22


--------------------------------------------------------------------------------

3ème Régiment de Parachutistes Coloniaux
------------------------------------------
Escadron de Jeeps Armées- 4ème Peloton - 1er Groupe - Equipe FM..
------------------------------------------
LT/Cl..BIGEARD ... Ct.LEBOUDEC... S/Lt MICHEL... Adj..REBOUILLET
------------------------------


Les Chameaux de Timimoun....!

Le 23 novembre 1957.. Zone de combats: Puit " Assi Djédid ech Chergui "..Aprés avoir était héliporté avec la section à deux kilomètres du puit , les autres sections sont éparpillés sur une zone quadrillée par le "PC BRUNO " (Lt/Cl Bigeard).le Ct.LEBOUDEC,suit la progrèssion de l'Escadron pour une fouille minutieuse du térrain alentour ou des indices et de nombreuses traces de piétinement de chameaux et de Fells,prouvent qu'il y a pas trés lontemps, une bande à séjournée au puit pour abreuver les bêtes et les "rombiers"...

Le térrain est propice pour faire des caches,les dunes ne sont pas trés accentuées et des arbustes poussent dans les creux de dunes en touffes espacés et nous savons que les Fells sont maitres dans l'art de ce camoufler au pied de ceux ci et par la même,de planquér des reserves de nourriture et d'armement car une compagnie en a découvert dans un autre point à 50 km de nous..
Donc la fouille systématique des arbustes sont faites en fonction des traces qui se dirigent vers ces touffes d'arbustes qui dépassent rârement les trois mètres de haut, parfois des traces nous ammènent a un point ou simplement un "gus " avait ses "besoins" ..:" quel trésor j'ai trouvé ..! "s'exclame René Cadet mon pote de la voltige ":vient voir..! ",et tout bonnement il me montre une grosse merde de fell qu'il vient de découvrir en suivant une trace au pied d'une touffe d'arbuste,et en fin de soirée ...!BINGO ! une section de chez nous est tombée sur la cache . Et quelle cache..! plusieurs tonnes de nourriture et d'habit dans un grand trous au pied d'un trés gros buisson ,aussitôt Bigeard est prévenu et arrive voir la découverte.
Nourriture en grosse quantité boites de rations ,sucre farine,semoule,sel,riz etc...et des habits en grande quantités ce sont les réserves des déserteurs qui ce sont enfuis en tuant leurs officiers et sous/officiers qui les commandés de la compagnie monté de spahis algérien..
Deux à trois heures passent en avançant ,moi entre temps j'ai bourré mes poches de sucre dans le dépot avant qu'une équipe le détruise ,et bientôt au détour d'une dune un dizaine ce chameaux sont là à brouter des branches d'arbustes ,on prévient le capitaine pour savoir si on peut s'en servir pour charger du matériel et soulager les paras fatigués ,feu vert de notre lieutenant,oui mais voilà..! si les chameaux se laissent approcher,s'est une tout autre histoire pour les charger des gars de la compagnie sont retournés chercher des sangles que nous avons aperçu avec tout le bréllage et les selles des chameaux pas trés loin ,
Ah..! quel prouésse..! pour faire tenir les musettes TAP sur le dos de ces bêtes,mais de plus ,certaine se sont " barraqués " et pour les faire lever..! s'est toute une histoire nous avons bien de musulman rallié qui servent de guide mais sans plus ,un copain à voulu monter dessus ,mal lui en à pris,il s'est fait arracher la moitier de sa veste par le chameaux qui brusquement la happé dans ses chicos méchamment quel bond il a fait..!
Enfin les chameaux ce mettent en file (ils ont l'habitude) et nous voila tirant une queue parci tapant sur les flancs par là cela ne dure pas lontemps,soudain un chameau se met à laisser la file à toute allure suivit de tout les autres ...! quel catastrophe..!c'est la course aprés ses saloperie de bêtes le lieutenant décide que si ont arrivent pas à les rattraper ont và les abattent.Heureusement une section prévenue fait un barrage aux chameaux qui s'arretent au bout d'un kilomètre de marche forcée . Tout le monde tire la langue le Pitaine prévenue de notre fait d'arme...!pousse sa gueulante , et nous voilàs à décharger tout le matérièl les musettes les veste moltonnées etc.. je reprend mon barda , me voici chargé comme un chameaux..
 
L'aventure est bien fini, je finirais le soir sur les genoux,plus d'eau dans les bidons,mais vivant alors que les chameaux seront abattus par la chasse , triste fin pour ces pauvres bêtes qui n'avaient rien demandées.pour finir si brutalement d'une rafale de mitrailleuse..



Revenir en haut Aller en bas
parabrunoMembresMembres
Messages : 111
Date d'inscription : 07/01/2011
MessageSujet: Re: Les chameaux de TIMIMOUN novembre 1957   Dim 19 Juin - 8:26

fièr comme un chameaux ,je pavane sur ma monture.!!
Revenir en haut Aller en bas
 

Les chameaux de TIMIMOUN novembre 1957

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bataille de TIMIMOUN novembre/décembre 1957
» OPERATION TIMIMOUN , Algérie novembre/décembre 1957. j'y était !
» La chronologie de mes Opérations avec Bigeard/Trinquier..
» 21 Novembre 1957 - Timimoun
» Algérie, Timimoun... La 4 de Douceur au secours de la 3....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le coin des Anciens :: Période AFN 1952 - 1962-